Biographie - Les plus belles musiques de films d'Ennio Morricone

Il était une fois Ennio Morricone
Aller au contenu

Biographie

Hiroé Namba
Hiroe Namba

Lauréate du concours international de Belgrade. Obtient le prix de Suisse Romande et le prix d’Ataka. Le premier prix de Tokyo National Université de l’Art et de la Musique. Intègre le Tokyo Métropolitain Symphony Orchestre et est invitée à jouer les concertos comme soliste. Depuis 1987, intègre l’Orchestre d’Auvergne comme co-soliste jusqu’en 2000. Également membre du Trio Sibélius, elle enregistre plusieurs disques salués par la presse spécialisée et recevant les plus hautes récompenses. Elle est invitée régulièrement par les festivals et se produit en concerts de musique de chambre et en soliste.
Lauriane Nourry
Lauriane Nourry
Lauriane Nourry a étudié le piano et le solfège dès l’âge de 5 ans au Conservatoire National de Région de Versailles, où elle intègre ensuite la classe de chant. Elle entre ensuite au C.N.R. d’Aubervilliers dans la classe de Daniel Delarue. Elle est admise en 2002 dans le Choeur de l’Orchestre de Paris.
Elle obtient le CFEM de solfège en 2010, le CFEM de musique de chambre en 2011 et le DEM de chant au C.R.R. de Clermont-Ferrand (avec pour professeur Viviane Durand).
2011: création d’un spectacle lyrico-comique « Bianca Tremollo » avec la chanteuse Christelle Grimal et la pianiste Christine Andrieu.
2013 : formation du quatuor Vera Voce, à Clermont-Ferrand qui donne des concerts d’airs sacrés (site : http://veravoce-associationlyrique.org)
Dans le cadre de concerts et de récitals, elle a interprété différents rôles de soprano lyrique tels que Suzanne dans les Noces de Figaro (Mozart), Leila dans les Pêcheurs de perles (Bizet), Mélisande dans Pelléas et Mélisande (Debussy), Cléopâtre dans Jules César (Händel).
Interprétation de mélodies de Berlioz, Debussy, Duparc, Ravel, de lieder de Schubert Récital d’airs italiens accompagnée du pianiste Pierre Courthiade, en 2012.
Enfin elle interprète des oratorios, des airs extraits de la musique sacrée: Le Messie de Händel, Stabat Mater de Pergolèse, Petite Messe Solennelle de Rossini, Messe en Ut de Mozart.


Pierre Courthiade
Pierre Courthiade
Pierre Courthiade commence le piano à l’âge de huit ans. Après une formation complète, il obtient une médaille d’or de piano au conservatoire national de région de Clermont-Ferrand.
Il poursuit des études d’accompagnement à Paris avec Christine Rouault-Louchard, tout en travaillant régulièrement depuis 1989 le répertoire pianistique avec Éric Heidsieck.
Ses qualités d’accompagnateur et de musicien de chambre lui donnent l’occasion de travailler avec des musiciens d’orchestres (orchestre d’Auvergne, orchestre d’Ile-de-France, orchestre de Tel-Aviv, orchestre de Bordeaux-Aquitaine, Philharmonique de Radio-France).
Il collabore aussi avec des ensembles (Chœur régional d’Auvergne, Musica Médiante, centre lyrique d’Auvergne…).
L’occasion de se déplacer pour de nombreux concerts lui est aussi régulièrement offerte. Et notamment à l’étranger comme à Hammamet en Tunisie, en Suisse, Egger en Hongrie, en 1999 à Tokyo et en 2000 à Sapporo au Japon, en 2002 en Croatie, au Pérou et en Norvège en 2004 et 2006, en Allemagne en 2009 et 2010, au Japon en 2012.
Il participe à de nombreuses créations. Membre fondateur du festival « Musiques Démesurées » de Clermont-Ferrand.Il participe aux concerts de l’orchestre d’Auvergne pour les parties de clavier d’orchestre et comme pianiste invité pour des concerts de musiques de chambre. Actuellement pianiste-accompagnateur au conservatoire national de région Emmanuel Chabrier de Clermont-Ferrand, il est membre du « Quatuor des Volcans ».



Mariecke de Bussac
Mariecke de Bussac
Mariecke de BUSSAC, metteuse en scène, comédienne et auteure.
Issue de l’école Tania Balachova, à Paris, elle a été l’élève de Laurent Terzief et de Michael Lonsdale.
Elle a joué, entre autres, Claudel, Goldoni, Pinter, Ionesco, Tilly, Jorge Amado, Musset, Brecht, J. Harpman, G. Sand ... Elle a dirigé pendant 18 ans la compagnie le théâtre des guetteurs d’ombre pour laquelle elle a écrit et mis en scène : « Femme avec enfant », « La danse des Phalènes », « L’instant d’après », « Tohu bohu, Charivari et Brouhaha », « Très cher Anton P. Tchekhov », « Qu’avez-vous à dire pour votre défense », « Parle, Cassandre, parle », « L’affaire Fanchette » et « J’ai envie de dire » Elle fait partie depuis 2010 du Batik Sound Orchestra, orchestre de Soundpainting dirigé par Eric Chapelle. Au cinéma, elle a joué dans le film de Bertrand Tavernier « Holy Lola ». Elle fait par ailleurs très régulièrement des lectures en musique, lectures balades et lectures-spectacles, à Paris, en Auvergne et en Touraine. Elle dirige également des stages de formation à la lecture à voix haute et de travail sur la voix. Elle a créé le concept d’orchestre de lecteurs mis en pratique avec scolaires et adultes.
Sylvie Cagnioncle
Sylvie Cagnioncle

Fait ses études musicales à Tours, sa ville natale, dans la classe de Didier Aubert; puis se perfectionne auprès de Jaap Ter Linden pour le violoncelle baroque. Elle commence très jeune le métier de musicienne d'orchestre. Appelée en 1978 par l'Orchestre Philharmonique des Pays de Loire, elle enchaine diverses formations orchestrales jusqu'à poser ses valises en 1984 en Auvergne pour intégrer "l'Orchestre d'Auvergne" pendant 20 années. Elle côtoya sur scène, les plus grands solistes dont M Rostropovitch, P Tortelier, Yoyoma etc...
En 2001, elle obtient son DE de violoncelle au Cefedem de Lyon et fût titulaire de son poste au CRR de Clermont-Ferrand.
Tout en parallèle, pendant 10 ans, elle sillonne les routes du globe: Inde, Uruguay, Canada, USA, Martinique etc...avec l'Association "Les routes Musicales" et ses élèves , violoncelles au dos !
Passionnée par la musique de chambre, elle est membre du "Quatuor des Volcans" depuis 1997 et entre au sein du "Quatuor Volutes" en 2012. Abordant différents styles de répertoire, du baroque à la musique contemporaine en passant par la chanson française et la création, Sylvie Cagnioncle se fait un bonheur de participer activement à la vie musicale de sa Région .
Juan José Medina
Juan José Medina
Juan José Medina, 25 ans, ténor. Actuellement étudiant en chant lyrique au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (CNSMDP). Jeune Ambassadeur Culturel de la Commission Nationale Paraguayenne de l’UNESCO. Citoyen d’Honneur de sa ville natale Mariano Roque Alonso (Paraguay) et de la ville Saint Jean de Verges (Ariège) en France. Il a interprété le Rôle Spärlich de l'opéra “Les Joyeuses Commères de Windsor” de NICOLAI avec le CNSMDP. Soliste du “Requiem” de MOZART et de la “Messe en Ré” de DVORACK avec le Choeur de Chambre de Clermont Ferrand. Soliste du petit rôle “Une voix” de l’opéra “Goyescas” de GRANADOS avec le Centre Lyrique d'Auvergne. Avec le pianiste / claveciniste Pierre Courthiade a lancé 2 albums “Latino” et “Baroque”. Il a participé à plusieurs Master Class comme par exemple avec Ruggero Raimondi (passé sur FR3), Stephan Genz (passé sur France Musique), Teresa Berganza, Thierry Dran, Gabriela d’Esteban, Regina Werner et aussi un Stage de court séjour au Centre National d’Artistes Lyriques (CNIPAL) Marseille.
Yves Cautrès
Yves Cautrès
Titulaire d'un premier prix du CNSM de Lyon et du certificat d'aptitude a l'enseignement du hautbois, Yves Cautrès mène une double carrière de professeur et de musicien chambriste et d'orchestre. Il a joué avec l’Orchestre national de Lyon, l'Orchestre de l'Opéra de Lyon, l'Orchestre Français des Jeunes, l'Orchestre Symphonique de Rhin Mulhouse, l'Orchestre Philharmonique de Strasbourg. Il a été hautbois solo de l'orchestre de chambre « La Follia » pendant les 18 année passées en Alsace comme professeur au CRD de Mulhouse ainsi que membre du quatuor Poulenc avec des tournées aux USA, en Pologne, en Norvège, Suisse et Allemagne.
Depuis son arrivée en Auvergne il enseigne au CRR de Clermont-Ferrand et joue à l'Orchestre d'Auvergne, avec les quatuors Volutes et des Volcans et depuis cette année à l'Orchestre des Dômes. Nombre de ses élèves mènent de brillantes carrières en France et en Europe.

André Maisonneuve
André Maisonneuve
Né à Saint-Étienne le 24 octobre 1961, André Maisonneuve commence la flûte traversière à l'age de 11 ans. Après avoir obtenu en 1981 une médaille d'or au Conservatoire National de Région de Clermont-Ferrand dans la classe de Pierre CAZAUX, il se perfectionne avec Ida RIBERA et obtient en 1984 le premier prix de la ville de Paris.
Primé aux concours UFAM et L. BELLAN.
II à fait parti de différents orchestres et formations : Jeune Philharmonie Franco-Allemande, Jeune Orchestre des Yvelines, Fondation Y. Menuhin, Quintette à vent G.Ligeti, Trio Aktis... Il à également participé à Ia création d'œuvres contemporaines: invention pour flûte seule de J.M. Jouve, Fluctus 1- de J. Honderle, Epigram for M.Feldman de P. Boradori... Actuellement flûtiste à l'Orchestre Symphonique des Dômes. Titulaire du Diplôme d'État, il enseigne la flûte traversière au Conservatoire à Rayonnement Communal de Cournon d'Auvergne.


Vincent Venries
Vincent VENRIES
Vincent Venries commence le violon à 10 ans à l'école de musique d'Aurillac puis intègre le Conservatoire National de Région de Montpellier. Il obtient son D.E.M. de violon en 1995 à Clermont-Ferrand. Il prépare ensuite à Saint-Etienne le Diplôme Universitaire de Pédagogie Musicale ainsi que le Diplôme d'Etat, qu'il valide en 1998. Il travaille notamment avec Solange Dessane et Véda Reynolds. Passionné par l'improvisation, il participe aussi à des stages du Centre des Musiques Improvisées, avec Didier Lockwood et Jean-Claude Forenbach. Son éclectisme le conduit à intégrer des ensembles très divers, de la musique baroque de Da Camera, en passant par les musiques de films du Seventh Art Orchestra et la chanson française de Baptiste Elbé, Yvan Marc ou Julien Estival, jusqu'à la variété, avec le groupe Wazoo, qui l'amène à jouer dans toute la France. Aujourd'hui, il enseigne le violon au Conservatoire à Rayonnement Régional de Clermont-Ferrand et dirige l'Ensemble de Musiques du Monde, avec lequel il explore les répertoires traditionnels de différents pays et monte plusieurs projets, autour de la musique auvergnate avec les violoneux de l'Artense, la musique irlandaise avec François Breugnot, la musique malgache avec Tao Ravao et la musique indienne avec Henri Tournier et Prabhu Edouard.
François Schmitt
francois schmitt
Né à Paris en 1961, François Schmitt commence le violon à l’âge de 11 ans.
A 14 ans, il rentre au Conservatoire national supérieur de musique de Paris dans la classe de Pierre Nerini et Augustin Dumay où il obtient un prix de violon et un prix de Musique de chambre. Plut tard, il suit un cycle de perfectionnement en Italie. C’est en 1983 qu’il intègre l’Orchestre d’Auvergne comme premier violon. En 1986, il obtient le deuxième prix au concours international d’Alto Maurice Vieux et devient l’année suivante alto solo de l’Orchestre d’Auvergne jusqu’en 2001. Il joue fréquemment en soliste ou en formation de musique de chambre et a enregistré plusieurs disques avec le Trio Sibéluis ainsi que de nombreuses pièces du répertoire pour alto
Retourner au contenu